Cinq Sens

« Ressentir avec chacun de ses sens. »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anara - Jument [L]

Aller en bas 
AuteurMessage
Renji
Admin surpême MUWAA !


Nombre de messages : 751
Age : 22
Race : Loup
PUF : Daga
Pouvoir : Contrôle total de l'illusion
Date d'inscription : 03/08/2008

Votre perso
Clan: Vue
Célib' ?: ... Non, l'être qui vit au plus profond de mon coeur ne fait qu'éblouir le monde entier.
Relations:

MessageSujet: Anara - Jument [L]   Sam 20 Sep - 20:26

    Spoiler:
     
    http://rivaraftin1977.deviantart.com/

    Nom : Anara
    Sexe :
    Age : 7 ans
    Race : Jument
    Famille : Sœur de Quintal
    Pourvoir : Elle peut se fondre dans les endroits très lumineux ou peu. Elle disparaît donc sous un rayon de soleil, ou juste une partie de son corps. Elle se cache aussi bien dans les rayons solaires que lunaires. Une parfaite poussière étincelante. Anara a juste un petit défaut, elle a plutôt du mal à faire disparaître ses sabots noirs, mais elle y arrive quand même. (Donnez donc un peu de réalisme en les faisant apparaître de temps en temps Wink !)

    Clan : Vue
    Place dans le clan : Espionne et guerrière

    Caractère : Anara est une jument logique et statique, elle est n’est pas beaucoup rêveuse, et plutôt sérieuse. Ponctuelle, elle est aussi discrète et silencieuse à cause de son rang d’espionne. Intelligente, elle trouve souvent une solution de rechange. Anara est une jument qui est très précise et qui n’aime pas se tromper, c’est pour ça que quand cela arrive, ce qui est tout de même très rare, elle est en rogne contre elle-même. Très exigeante, surtout à sa propre personne, elle est perfectionniste et ne supporte pas de trébucher, pour elle il faut marcher bien droit vers son destin et l’accepter fermement, bien qu’elle ait plusieurs remords, elle ne les laisse jamais paraître, ou presque. Solide, et insensible aux insultes, elle trouve que seul le mental compte, bien que le corps aide, si on a la volonté on peut y arriver ! Plutôt réaliste, elle ne laisse pas de chances aux têtes en l’air et les ramènent vite à terre, leurs évitant une quelconque bêtise. Plutôt protectrice elle est plus sur la défensive bien qu’elle sache très bien attaquer, et étant la reine du camouflage « lumineux » elle attaque souvent par surprise, car elle trouve que tous les moyens sont bons, ou presque, car vraiment il existe des limites ! Jument combative, forte, discrète et intelligente, elle n’est pas méchante mais plutôt méfiante, et paraît toujours la douce jument, qui lui sert souvent de couverture pour récolter des informations sur les autres clans. Une femelle assez attachée à son clan.

    Histoire : Anara naquit dans une contrée bien lointaine. Ses parents furent tous à fait normaux, ainsi que son frère né deux ans plus tôt. Ce jour là, il y avait un magnifique soleil, et quand elle sortit du ventre de sa mère, elle était invisible, et du coup les parents crurent que la jument avait fait une fausse couche, mais quand vint un nuage qui cacha l’astre solaire, alors apparut une magnifique petite pouliche, vraiment rayonnante. Aussi belle que le soleil, elle fut traité comme une princesse, et eut une enfance vraiment très agréable ! Toujours admirée, toujours fixée, elle aimait sentir les regards des autres sur elle. Elle ne devint pas pour autant chieuse, ou arrogante. Car, ses parents étaient de bons chevaux et ayant déjà eut un poulain avant il savait comment éduquer un jeune ! Le frère aîné d’Anara semblait trop différent d’elle. Si absent, si étrange, un être vraiment dur à cerné. Mais la palomino voulait à tout prix savoir le pourquoi du comment, et un peu curieuse, elle essayait chaque jours de s’approcher un peu plus de cet être qui avait le même sang qu’elle. Mais avant, ses parents l’avaient tout de même prévenue de bien s’accrocher car il était, est bien … Différent. Un jour, quand enfin, elle se sentit prête à engendrer une grande marche pour monter en puissance ; elle se mit en territoire inconnu, bien qu’elle le connaissait déjà, elle voulait surtout le comprendre :

    « Dit, pourquoi tu regarderais pas les nuages avec moi, Quintal ?
    - Hein ? Répondit son frère à moitié ailleurs.
    - Aller, s’il te plaiit, grand frère, regarde avec moi …
    - … » Le jeune étalon ne répondit pas, mais il fit comme sa sœur. Celle-ci se coucha et se mit sur le dos, observant le grand bleu. Il eut un léger sourire et s’aplatit à son tour sur le dos, bien qu’il n’aimait pas trop rester ainsi, à cause de sa vulnérabilité. Quintal se demanda pourquoi sa sœur s’attardait sur un raté comme lui.
    « Ehh, Quiny, tu trouves pas que ce nuage ressemble à un troupeau de chevaux ?
    - Ces nuages tu veux dire.
    - Ouii, mais arrête de me contredire et imagine plutôt !
    - Mmh, peut-être bien mais il y a alors quelques mutants, des êtres différents comme …
    - Comme toi, c’est ça ?
    - Voilà, tu as compris.
    - Mais non, grand frère, tu es comme moi, tu as bien quatre sabots, un museau et des crins, en plus tu as deux grandes balzanes comme moi ! Même si on n’est pas de la même robe, on est du même sang.
    - Ahaha … Rit-il lentement, tu es bien une petite de tes parents, logique et déterminée. Mais saches que même si je te ressemble, physiquement, mon esprit lui n’est pas du tout ainsi.
    - Et pourquoi ça, heeein, Quiny ?
    - Parce que. Je ne saurais te décrire l’émotion complète qui entoure mon enveloppe charnelle. » Et il se tut, fixant un nuage bien gros et gris qui cassa l’ambiance « angélique » du ciel. Il soupira, et se roula sur le côté en se releva rapidement, pour s’ébrouer par la suite. Il s’avança de quelques pas, et retournant sa tête vers elle, il lui fit un sourire, le premier, et malheureusement, le dernier.
    « Je suis bien heureux d’avoir une sœur comme toi, vis pour ceux que tu aimes, et oublies les désagrément du passé. Vis au jour le jour, petite sœur. »
    Ce fut le seul jour où il nomma Anara « petite sœur », et un rayon de soleil traversa la pouliche, spécialement ses yeux qui disparaissent rendant invisible ses larmes. Elle sourit néanmoins, et son frère s’en alla au galop disparaissant à son tour, mais pour toujours. Ainsi, Ni Anara, ni sa mère ni son père, ni même n’importe quel cheval ne revit Quintal. Anara s’en voulut quand même, et par moment, elle avait des instants d’absences, le recherchant. D’ailleurs, après sa troisième année, elle s’en alla de son troupeau, jugeant sa soif de curiosité trop intense.
    Elle partit au loin, et arriva ici, elle décida de se calma, et qui sait, comme ces terres sont grandes, elle espère que Quintal puisse réapparaître un jour. C’est pour ça, qu’elle n’oublie jamais son passé, malgré les paroles de son aîné, et qu’elle s’est faites « marquée » sur son épaule un signe, grâce au pouvoir de son ancien dominant, lui rappelant que si un jour elle décide de faire marche arrière elle peut toujours. Mais, elle semble déterminée à tenir les promesses engagées envers les êtres vivants de CS.

    Physique : Anara est plutôt une assez grande jument et ni trop fine ni trop grosse. Bien formée ! Sa robe est palomino, et elle est pourvue de quatre balzanes hauts chaussées. Elle possède de magnifiques sabots noirs qui se fondent dans l’obscurité et qui brillent au soleil. Sa crinière est abondante, et impeccable, rares sont les nœuds dans cette magnifique « chevelure » blonde. Ses yeux sont d’un bleu ciel, et plus clair vers ses pupilles. Ayant un visage plutôt facile à modeler, elle aime garder un petit air doux en tête, et un sourire rassurant, ce qui peut pourtant être annonciateur de mauvaises choses … Anara a une marque bleu sur l’épaule gauche, celle-ci représente le « signe » de son ancien troupeau, et c’est comme son identité, son passé, tout son être. Elle en est d’ailleurs assez fière et ne le cachera jamais, bien au contraire !

    Particularité(s) : Anara porte ce signe bleuté sur son épaule gauche qui est unique !

    Conditions spéciales pour l'avoir/conseil pour bien le jouer : N’oubliez pas qu’au fond d’elle même elle cherche toujours son grand frère et qui sait il viendra peut-être un jour sur CS ! Perfectionniste, et réaliste à la fois, n’oubliez pas qu’elle n’a pas peur du sang et qu’elle n’abandonnera pas ! De plus elle garde une couverture de « douce » jument, mais elle l’utilise juste quand il le faut et n’en abuse pas, elle reste tout de même prudente et méfiante.


    Pris par …

_________________

*YAWNIIIIIIING*




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinq-sens.forums-actifs.com
 
Anara - Jument [L]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une jument égarée
» Une exception bien venue... [Anara]
» Soul, L'âme d'une jument libre.
» Nyra, petite jument aveugle
» Luciole jument de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cinq Sens :: Personnages :: • Personnages de la Vue :: • Personnages pré-créés-
Sauter vers: