Cinq Sens

« Ressentir avec chacun de ses sens. »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eh bah... [Sorrow]

Aller en bas 
AuteurMessage
Specter.

avatar

Nombre de messages : 134
Age : 24
Race : Loup.
PUF : Sulbau
Pouvoir : Force surnaturelle.
Date d'inscription : 29/03/2009

Votre perso
Clan: « ... Un clan. Qu'est-ce qu'un clan. »
Célib' ?: « Non. Mon coeur est mort. Déchiré, brisé. »
Relations:

MessageSujet: Eh bah... [Sorrow]   Ven 7 Mai - 23:46

      - Aaaaah...

      Essoufflé, le grand mâle s’écrasa lâchement sur le sol, épuisé. Il faut dire que depuis qu’il était arrivé ici, il n’avait pas vraiment eu de repos. Il parcourait le territoire, suivant les indications des peintures de GaleFoot. Et Sulbau devait suivre le rythme de son frère, ce qui n’était pas peu dire. Avec sa taille, bien qu’il soit assez mince, le fait qu’il soit immense le rendait pesant, et devoir courir à la même vitesse qu’Amaith pour ne pas le perdre s’avérait être beaucoup plus difficile qu’il ne l’aurait cru. Mais il se refusait d’abandonner, car si les deux avaient parcouru durant tant d’année à la recherche de ce monde, c’était pour une seule raison. En pleine création d’une nouvelle œuvre qui s’ajouteraient ensuite aux nombreuses autres, GaleFoot se mis à peinturer les membres de sa famille, défunt évidemment, comme il ne pouvait dessiner les vivants, seulement les morts. Que lui ne soit pas là et Sulbau non plus était tout à fait normal. Mais il manquait deux autres personnes. Sorrow et Sansha, leur frère et leur petite sœur. C’est là qu’ils comprirent qu’eux aussi avait survécu, et qu’ils n’étaient plus seul. Sur cette pensé, l’immense loup sourit, joyeux. S’en suivit d’un long soupir. Il posa sa tête sur ses pattes, fermant les yeux.

      - Sa suffit, j’en peux plus.

      Se dit-il pour lui-même, situé au centre de la montagne. Baillant de fatigue, il sombra lentement dans un sommeil profond, bloquant le passage. Plusieurs heures passèrent, en silence. Seul. C’est quelqu’un qu’il connaissait bien, à vrai dire, qui était le seul de ce nouveau monde avec qui il avait tissé un lien… À la limite, d’amitié. Bien que Sulbau passe son temps à lui chercher des noises, il pouvait, quelques fois, s’avérer plutôt aimable. Ce jeune loupiot lui faisait penser à lui, du temps où il était jeune, mais aussi à Sorrow, son frère. Et il était loin de se douter que celui-ci était son père !


      - Oh hé ? C'était pas toi qui disais que tout le monde était lâche ? On s’réveille, idiot ! T’as de la chance d’être tombé sur moi, l’alpha par exemple, il t’aurait probablement marché dessus… Les autres aussi, d’ailleurs. Et j’avoue que j’en ai eu envie, ceci dit, j’ suis trop léger pour te faire quoique ce soit.
      - … Huw ? Ah, l’albinos.

      Sulbau se releva d’un bond, saisissant le jeune déjà presque adolescent entre ses crocs, poursuivant sa route. Ray ne dit rien, car il savait que s’il parlait, cela n’aurait fait qu’empirer la situation. Une fois au sommet de l’immense montagne, le fils de Twilight jeta ses pauvres neveux sur le sol, brusque. Il ouvrit la bouche, comme pour parler, mais le loupiot lui fit signe de se taire. Specter, pour une fois, ne rechigna pas. Il s’assit doucement, attentif. Silence total. Des milliers d’odeurs lui parvinrent, dont celle de son frère, GaleFoot. Il rit, amusé. C’est qu’il ne doit pas être loin. Pensa-t-il, sa longue et énorme queue fouettant l’air frais, agité.

      S’en suivit d’une autre odeur, encore familière. Au début, il pensa qu’il s’agissait encore de son frère, mais il réalisa bien vite qu’il avait tord. Le grand mâle se raidit, réfléchissant. Quant à Ray, qui soudainement excité, il se retourna d’un geste vif, accourant vers la silhouette qui s’approchait de plus en plus. Il se jeta littéralement dessus. Confus, Sulbau l’observa, ne l’ayant jamais vu aussi… heureux.


      - P’pa !

      Intrigué, il se rapprocha, pour voir l’inconnu, qui au final n’en était pas du tout un. En le voyant, il se figea, ne sachant quoi dire. Il avait trouvé ce pourquoi il avait parcouru durant tant d’année. Du moins, une partie de ce qu’il cherchait. L’autre, Sansha, ne devait pas être loin… Ray, croyant que son oncle était effrayé de son père, éclata de rire. Sulbau ne réagit pas, comme s’il était mort. Impatient, le loupiot grogna, attendant qu’il réagisse. Toujours rien. Finalement, l’immense canidé aux marques rouges brisa le silence de marbre qui s’était installé, se rapprochant encore plus du nouvel arrivant, se retrouvant en un instant à quelques centimètres de celui-ci. Un long sourire sincère s’étira sur son visage, avant qu’il ne prenne la parole.

      - … Huralis.

      Puis, ne trouvant rien d’autre d’intelligent à dire :

      - Huw. Je savais pas que t’avais eu des enfants avec une albinos.

      - …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ray
Admin cinglée
Admin cinglée


Nombre de messages : 427
Age : 27
Race : Louvard
PUF : Caronat
Pouvoir : Peut se rendre invisible dans les ombres
Date d'inscription : 03/08/2008

Votre perso
Clan: Vue
Célib' ?: Hmpf
Relations:

MessageSujet: Re: Eh bah... [Sorrow]   Sam 26 Juin - 19:01

    Il marchait lentement sur le chemin montagneux, d’un pas discret, sans pour autant qu’il ai cherché à être silencieux, ce n’était pas son but. Son but ? Bah, c’était une journée comme une autre, il faisait beau et chaud, Mara gardait Reïla et lui apprenait deux trois trucs, Ray était partit on ne sait où, c’était peut être ça qui le poussait à venir ici en fait. Car du haut de la montagne, il pourrait sentir son odeur et ainsi être rassuré de savoir où il se trouve, ou au contraire partir le chercher si la situation ne semblait pas très prudente. Si jamais il sentait son odeur mêlée à celle de la peur, il n’hésiterait pas une seconde à se lancer dans les terres pour le retrouver …

    Des petits cailloux dévalaient le chemin en pente qu’il empruntait. Il ne comptait pas chasser ou faire quoi que se soit d’autre, si ce n’est de savoir où était son fils. Il tenait plus que tout à sa famille. Son ancienne, avait été décimée, cruellement, injustement, il n’avait pu sauver que Sansha, ce qui était déjà à ses yeux, un exploit que d’avoir réussit à passer entre les mailles du filet de ce gang déchaîné. Il s’était juré que plus jamais il ne laisserait quiconque faire du mal à ses proches. Il avait bien souvent tendance à surprotéger Sansha, ne supportant pas les batailles. Il avait toujours eu peur pour elle, c’était sa sœur, et il l’aimait. Désormais, il avait quatre autres êtres à protéger. Sa compagne, ses deux enfants, et le « fils » de Mara, Dénaï. Entre lui et le jeune étaient plutôt une relation de tuteur que de père, mais les deux s’en convenaient très bien et s’entendait très bien. Et pourtant, il n’oublia jamais son ancienne famille. Ses sœurs, ses parents, et surtout ses frères. Souvent il y repensait, mais il doit se montrer fort. Ray serait-il fier d’un père qui ne cesserait de déprimer et de se lamenter ? Sans doute que non.

    Sans se douter de ce qui l’attendait là-haut, il arriva tranquillement au sommet de la montagne. Immense, dominante … Il leva alors son nez et se mit à humer l’air. Immédiatement, l’odeur de Ray lui vint à la truffe, il devait être ici même sur la montagne. Tant mieux, il ne risquait pas grand-chose sur les terres de L’odorat, comme sur celle de la Vue. Il s’apprêtait à aller le chercher, quand une autre odeur tout aussi proche lui frappa carrément le museau. Une odeur tellement familière, et pourtant qu’il n’avait pas sentit depuis des années. Ce n’était ni Dénaï ni Mara ni ses enfants bien sur. Sansha non plus, l’odeur était du genre à appartenir à un mâle. Elle était douce à son nez, et piquante d’énergie malgré sa platitude extérieure. Elle ne pouvait appartenir qu’à un loup, et pourtant, il n’y croyait pas une seconde.

    Frissonnant, il se mit en marche vers l’odeur de son fils, troublé, les oreilles vers l’arrière, l’air confus. Une petite voix parvint à ses oreilles, elles frémirent agréablement : c’était la voix de Ray. Aussitôt, Sorrow retrouva le sourire en voyant la petite silhouette blanche accourir vers lui puis finalement se jeter sur lui, ils roulèrent à terre ensemble dans un petit éclat de rire.

    - Alors champion ? J’te cherchais partout ! Maman s’inquiétait tu sais ! Hu, t’as suivis le mec là-bas ?

    Il s’assit, Ray entre les pattes, observait le dit « mec ». Pourtant, de loin cette silhouette était loin de lui être inconnue. L’odeur qu’il avait sentie tout à l’heure lui appartenait. Se pourrait-il que … ? Un lourd silence s’installa alors qu’ils étaient face à face, à seulement quelques centimètres l’un de l’autre. Sorrow se serait bien mit des baffes pour voir s’il ne rêvait pas, si seulement il était capable de bouger.


    - Huralis …
    - Huw. Je savais pas que t’avais eu des enfants avec une albinos.


    Le choc.

    Totalement bouche bée, il reconnut bien évidemment son frère. Sublau. SULBAU ! Lui qu’il croyait mort, tout comme Amaith, dont il n’avait jamais eu de nouvelle pendant les entraînements, dont il n’avait même pas vu l’ombre lors de la remise des peintures et des noms. Lui qu’il avait tant aimé, lui avec qui il avait tout partagé, au même prix qu’Amaith. Lui qu’il avait cru mort, lui dont il avait pleuré la mort si souvent les premiers mois, avec Sansha. Lui qu’il pensait ne jamais revoir … Ses émotions étaient devenues un véritable bordel. Il voulait hurler de joie, il voulait lui sauter dessus pour le prendre dans ses pattes, il voulait hurler sa colère à cette meute qui lui avait fait croire qu’elle lui avait tout prit, il voulait régler ses comptes avec les entraîneurs qui n’avaient donnés aucunes nouvelles. Totalement prit au dépourvu, il resta cependant figé comme de la glace devant son frère.

    - S … Sulbau …

    Sa voix était un murmure, un murmure d’espoir, comme si ce n’était qu’une illusion, un murmure de bonheur timide, était-il vraiment là, devant lui ? Il fallait le croire, même Ray semblait le voir, donc il n’était pas fou …

    - Merde, Sulbau c’est bien toi ?!

    Comme de retour dans son enfance, il se jeta sur lui – en faisant tout de même attention de ne pas faire mal à Ray – et l’étreigna comme il le pouvait de ses pattes tremblantes. Son frère avait toujours été le plus grand, lui ensuite, puis Grimchase, puis Amaith, puis Sansha, la plus petite de leur âge si on ne compte pas Trigger. Sorrow avait aussi ressenti une grande émotion en se faisant appeler « Huralis ». Personne à part sa sœur ne l’appelait plus comme cela. Le loup brun, complètement bouleversé, murmura d’une voix étranglée

    - Putain j’te croyais mort merde ! T’peux pas savoir comment j’suis heureux de t’avoir d’vant moi ! Bordel, t’es en vie !

    Les larmes aux yeux, chose rare pour un loup si froid d’habitude, Sorrow n’en revenait toujours pas … Il sentait bien la chaleur de la fourrure de son frère, son souffle qui soulevait naturellement son corps, le battement de son cœur … Il était vivant … Bien vivant, sain et sauf … Dès lors, un milliard de questions se bousculèrent dans la tête de Sorrow. Il desserra son étreinte, libérant Sulbau, et fit quelques pas en arrière, pour contempler son frère, au côté de son fils. Sa voix toujours remplit d’émotions palpables :

    - Mais comment as-tu, quand, depuis quand ? Pourquoi on n’a rien su de vous … Pourquoi, comment, t’es arrivé … Depuis quand … Et Qui ? Oh p’tin, j’sais plus c’que je dis … ‘Scuse, c’est … L’émotion de te voir, en vie, sain et sauf …

    Secouant la tête comme pour se remettre les idées en place, sa phrase n’avait aucun sens bien sur, car elle était mêlée à ses pensées : comment se fait-il qu’il soit vivant ? Depuis quand est-il ici ? Pourquoi personne n’avait des nouvelles ? À cause de qui ? Pourquoi on n’a rien voulut dire ? Comment as-fait-il pour se retrouver ici ? Son cœur battait si fort de tant d’émotions … Il en pleurerait presque si Ray n’était pas là. Ah, d’ailleurs, Ray …

    - Ah, et sa mère n’est pas albinos tu sais …

    Dit-il d’une petite voix, finissant sur un petit rire discret et gêné, heureux et ému …



_________________

Ray

« De l'ombre ou de la lumière, lequel des deux choisis-tu ? La lumière ? Crois moi, les ombres ne sont pourtant pas aussi effrayantes qu'on le croit. »

Base by mlp.kaos
Character by Caronat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caronat.deviantart.com
Ray1

avatar

Nombre de messages : 472
Age : 24
Race : Louve
PUF : CalmMind
Pouvoir : Souplesse hors du commun
Date d'inscription : 20/09/2008

Votre perso
Clan: Odorat
Célib' ?: Huw ?
Relations:

MessageSujet: Re: Eh bah... [Sorrow]   Ven 20 Aoû - 20:54

    ( Sorry si c'est pourrit, mais ça fait des mois que j'ai pas rp O_O )

    - Merde, Sulbau c’est bien toi ?!

    Specter éclata de rire, presque moqueur. Enfin, il l’avait retrouvé ! Après des années à avoir parcouru le monde à sa recherche, le voilà enfin. Il se demanda comment réagirait Galefoot s’il était présent. En fait, Sulbau savait que son frère avait une dent contre Sorrow depuis qu’il avait appris que celui-ci était encore vivant. Pourtant, il s’était borné à l’accompagner, lui proposant même de l’aider avec son étrange talent, soit, celui de peindre. Bouche bée, Ray s’éloigna un peu, se sentant de trop, et surpris de voir son père sourire autant. Le fils de Squalltramp se fit soudain renverser par son frère –C’était d’ailleurs le seul assez grand pour le faire-, celui-ci l’étreignant pour il le pouvait. Plutôt embarrassé, Sulbau l’éloigna d’une patte, se relevant ensuite.


    - Qui tu veux que ce soit d'autre, heing ? Des géants, ici, y'en a pas des masses, bro.

    Répondit-il sur un ton morne, trop orgueilleux pour laisser parraître ses véritables sentiments.

    - Putain j’te croyais mort merde ! T’peux pas savoir comment j’suis heureux de t’avoir d’vant moi ! Bordel, t’es en vie ! Mais comment as-tu, quand, depuis quand ? Pourquoi on n’a rien su de vous … Pourquoi, comment, t’es arrivé … Depuis quand … Et Qui ? Oh p’tin, j’sais plus c’que je dis … ‘Scuse, c’est … L’émotion de te voir, en vie, sain et sauf …


    - Si tu savais les... les horreurs que j'ai pu voir, bro. J'suis arrivé avec Amaith et c'était trop tard. Ils étaient tous morts. On a cherché ton cadavre pendant des jours, tu sais. C'est grâce à Galefoot que j't'ai retrouvé. Il arrive à... peinturer. Les morts. Et les paysages. Une fois, j'lui ai demandé de peindre notre famille. Il manquait moi, lui... Ainsi que toi et Sansha. Sulbau lui sourit, calme. J'ai tout de suite voulu partir à votre recherche. Il m'a accompagné. Il n'arrive pas à voir ce qu'il peint. C'est moi qui doit lui décrire. Il a crée plusieurs toiles des endroits où tu étais passé... Et à force de demander aux gens qu'est-ce que les peintures représentait, bah, on est arrivé ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eh bah... [Sorrow]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eh bah... [Sorrow]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» In the twilight (PV Sorrow Life)
» Elle n'y échappera pas... [PV-Black & Sorrow]
» Ice Heart [PV-Sorrow&Equinox]
» Et une mascotte chez les Bloody Sorrow !
» (03) Forget the sorrow And I can be on the last train home || Blue & Felix & Kieran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cinq Sens :: Hors jeu :: • Archives-
Sauter vers: